Publications Facebook

La fuite est inutile - A propos de Samuel Paty

Publié le 17 octobre 2020

La décapitation de ce professeur est une pure horreur. Paix à son âme et puissent sa famille et ses enfants trouver le courage de supporter cette terrible épreuve. Notre désarroi est immense tout autant que notre dégout.

Comme la sidération est à son comble autant que l'instrumentalisation du crime, nos mots ne seront que de très peu d'effet. Pour autant les clefs de compréhension existent. Les analyses sur "l'ensauvagement" de la société (Musulmans compris) au sens que lui donnait Césaire peuvent y contribuer. Celles-ci ont le mérite de n'innocenter personne et d'identifier les responsabilités. Celle, première, du criminel est indiscutable. Elle nous horrifie. Celle de la "bonne société", la nôtre, l'est également, d'un point de vue moral, que nous soyons Musulmans ou pas, si nous nous laissons "ensauvager" sans opposer à ce phénomène une véritable résistance politique. La fuite est inutile. Enfin, la responsabilité majeure incombe au pouvoir et à ses zélateurs qui participent activement au pourrissement des rapports sociaux et qui feignent la compassion vis à vis d'un corps enseignant qu'ils maltraitent et qu'ils ont dans les faits cyniquement sacrifié sur l'autel de leur politique ultra libérale, antisociale, discriminatoire, chauvine et islamophobe. L'extrême droite fait le service après-vente. A très courts termes, les habitants des quartiers, et principalement les Musulmans, seront les principales victimes, à moyens termes, l'ensemble des classes populaires, blanches comprises. Notre ennemi est ce pouvoir qui se repaît des crimes de ses propres monstres. Puissions-nous ne pas l'oublier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.